Tsonga laisse passer sa chance

Dans la première demi-finale de sa carrière à Roland-Garros, Jo-Wilfried Tsonga a mal joué et s'est heurté à un David Ferrer des grands jours.

Tsonga laisse passer sa chance
Jo-Wilfried Tsonga n'a finalement jamais fait le poids face à David Ferrer. ©FFT
J.-W. Tsonga
0 3
D. Ferrer

Jo-Wilfried Tsonga était aujourd'hui en demi-finale de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière. Après avoir été brillant face à Federer il y a 3 jours, il a été transparent aujourd'hui à l'exception du début du second set. Il ne s'est pas donné les moyens de gagner. Multipliant les fautes directes et n'étant pas décisifs dans ce qui sont d'habitude ses points forts, le Manceau s'est énervé sur l'arbitre de chaise. Des agissements qui ont eus pour conséquences de le faire sortir du match. Les supporters aussi étaient absents. Abasourdis par le match précédent entre Djokovic et Nadal, un quart d'entre eux ont désertés le central. Et les autres ont rendus une pâle copie. Celà n'enlève cependant rien à la contre-performance de Jo-Wilfried Tsonga.

Insipide lors du premier set (1-6), il a cependant eu un sursaut d'orgueil au début du second. En faisant le break, il a montré à Ferrer qu'il était aussi là (3-0) Mais l'Espagnol n'était pas tête de série n°4 pour rien. Debreakant, il remonta (4-3). Le set se termina au tie-break où Tsonga perdit de nouveau son jeu. Loupant des coups faciles tels des amortis ou des coups droits, le Français a déjoué et son rêve lui est complètement passé à côté. Le troisième set fut presque la copie conforme du premier. Le Tricolore jouant mal, accumulant les fautes directes et les premières balles de service fautes. Le match s'est terminé par un set terminé lui aussi sur un score fleuve (6-2). À cette complète contre-performance de Tsonga vient s'ajouter la très belle performance de David Ferrer. Renversant les échanges à son compte, étant excellent au filet, remplaça des services à 219 km/h par des retours gagnants, le n°5 mondial a écoeuré Tsonga et s'est adjugé une finale méritée. Jamais il n'a concédé de set dans ce tournoi. Espérons pour lui que cela continue dimanche.