Des demies exotiques

On connait désormais l'identité des demi-finalistes du tournoi londonien et avec la présence de l'Argentin Del Potro blessé et du détonnant Polonais Janowicz, cette cuvée de Wimbledon modifie la donne du "top 4" habituellement fermé.

Des demies exotiques
telegraph.co.uk

La présence dans le dernier carré de Novak Djokovic et d'Andy Murray n'a rien d'étonnant. Celui de Juan Martin Del Potro non plus mais celui-ci s'est blessé au genou lors de sa rencontre face à Zemlja et a rechuté une nouvelle fois pendant son match de cet après-midi face à David Ferrer mais il a réussi à s'en sortir miraculeusement et est toujours en course pour disputer le titre. En revanche celui que l'on n'attendait pas à ce niveau, enfin pas si tôt est le polonais Jerzy Janowicz.

Vingt-deuxième mondial après notamment sa finale à Bercy en fin d'année dernière, il n'avait pas encore réussi à confirmer totalement sa performance encourageante jusque là. Pour arriver à ce stade il aura battu un joueur mieux classé que lui avec Nicolas Almagro (16è) mais aussi de bons spécialistes de la surface comme Radek Stepanek, Jurgen Melzer ou encore aujourd'hui son atypique compatriote Lukasz Kubot. Il devient par ailleurs le premier polonais à atteindre le dernier carré d'un tournoi de Grand Chelem.

Toutefois pour espérer passer l'étape supérieure, il devra sortir Andy Murray l'enfant chéri de tout un peuple. Cependant il est passé tout près de la correctionnelle face à Fernando Verdasco puisqu'il était mené deux sets à rien et que l'Espagnol était à six points de la victoire dans le set final en menant 4-3 et 0-30 sur le service du britannique. C'est finalement à l'issue d'une rencontre qui a duré 3h27 qu'il se qualifie pour l'avant dernière marche qui pourrait le mener à la victoire tant espéré par le public londonien. A souligner que c'est sa cinquième demi de rang à Wimbledon mais qu'il n'a toujours pas réussi à effacer des tablettes le titre de Fred Perry de 1936.

Dans l'autre partie de tableau, la demi opposera le numéro un Novak Djokovic toujours aussi efficace et impressionnant qui n'a toujours pas lâché le moindre set de la quinzaine à l'Argentin Juan Martin Del Potro qui semble ne pas soucier à sa blessure pourtant persistante au genou. Totalement strappé au genou gauche après une mauvaise chute lors de la fin de son troisième tour, il était proche du forfait il y a deux jours avant son huitième mais finalement il est encore présent au courage.

Tout comme Djoko, il n'a pas concédé un seul set et sa puissance de frappe pourrait déborder le Serbe tout comme a réussi à le faire durant quelques jeux le Tchèque Berdych. Cependant la fragilité de son physique pourrait lui faire défaut comme c'est le cas depuis le début de sa carrière. Pour Djokovic l'objectif est double puisque évidemment il est en jeu une finale de Grand Chelem mais aussi la place de numéro un mondial en fin d'année où Rafael Nadal a pris une certaine option et il pourrait toutefois revenir dans la course en cas de qualification.

Sur le papier Andy Murray et Novak Djokovic semblent favoris face à des adversaires moins bien classés ou diminués physiquement mais la logique de Wimbledon semble se faire rare cette année.