Gasquet sort le grand jeu, Federer déjà dehors

Pour la deuxième fois de sa carrière, Richard Gasquet passe le cap des huitièmes en Grand Chelem après avoir battu le Canadien Raonic en cinq manches. Pour Roger Federer c'est la désilusion avec une défaite en trois sets face au surprenant Tommy Robredo.

Gasquet sort le grand jeu, Federer déjà dehors
AFP/Matthew Stockman

Enfin. Pour seulement la deuxième fois en dix-sept matchs, Richard Gasquet passe le cap des huitièmes et atteint les quart de finale. A l'issue d'un match épique long de 4h40, il a vaincu le Canadien Raonic (6/7,7/6,2/6,7/6,7/5) non sans difficulté puisqu'il a sauvé une balle de match dans le tie-break du 4è set et qu'il avait un break de retard dans ce même set.

Face à un adversaire au jeu qui ne lui convient pas, il a du laisser passer pas moins de 39 aces (3è record du tournoi après Karlovic et Krajicek) et 102 coups gagnants. Toutefois le Canadien a énormément de déchet dans son jeu avec 70 fautes directes. On peut souligner la force mentale du Bitterois souvent décrié et qui a su faire face pour passer cet obstacle que tout le monde attendait dès le tirage.

En quart de finale, stade où il n'a jamais perdu puisqu'il l'avait gagné à Wimbledon en 2007, il affrontera une autre bête noire avec l'Espagnol David Ferrer.

Celui-ci a lui aussi laissé des plumes au cours de son huitième en disputant 4h de jeu face à Janko Tipsarevic. Déjà en difficulté face au même adversaire l'an dernier puisqu'il s'en était sorti au tie-break du cinquième set, il s'est cette fois imposé en quatre manches (7/6,3/6,7/5,7/6) mais a laissé une impression qu'il n'était pas à son top. A Richard d'en profiter.

L'autre grosse sensation de la nuit est la défaite sèche de Roger Federer face au revenant et trentenaire espagnol Tommy Robredo en trois sets (7/6,6/3,6/4). Lent sur le court et multipliant les fautes directes (43), il est apparu loin de son génie d'antan. Face à lui un Robredo qui remet tout et qui contre quand il le faut. Sauf que Robredo est bien plus efficace sur surface ocre et cela pose des questions sur le nouveau niveau de Roger Federer redescendu au 7è rang mondial. Comme à son habitude il ne se cache pas derrière de fausses excuses et l'affirme de lui même que "c'était nul".

Dans ce quart de tableau on retrouvera un troisième espagnol en la personne de Rafael Nadal. Le Majorquin a laissé passer un set face à Philipp Kohlschreiber (6/7,6/4,6/3,6/1) mais dans un match à hausse intensité il a réussi à garder le même niveau de jeu en attendant que l'Allemand explose. Kohlschreiber qui a régulièrement mis en danger l'Espagnol a tout tenté mais en vain.

Avec la défaite de Federer, la voie royale dans cette partie de tableau semble toute tracée pour Rafael Nadal. Du côté de Richard Gasquet il va falloir réussir un nouvel exploit face à David Ferrer pour marquer le coup dans cette bonne saison.

A suivre aujourd'hui les huitièmes de l'autre partie de tableau:

Djokovic - Granollers

Youzhny - Hewitt

Murray - Istomin

Berdych - Wawrinka