Nadal/Djokovic, l'analyse

Cette nuit, 23 heures heure française, se passera la finale tant attendue de l'US Open 2013, qui opposera le Serbe numéro un mondial Novak Djokovic au numéro deux mondial, l'Espagnol Rafael Nadal. Bien sur, comme dans tous les "Djokdal", il y aura du suspens et de l'enjeu : un septième titre du Grand Chelem pour le "Nole" et un treizième pour "Rafa".

Nadal/Djokovic, l'analyse
(crédits photo : aljazeerasport-direct.blogspot.com)
Leur année 2013
 
L'année 2013 du Serbe Novak Djokovic a été quand même très bonne, malgré de moins bonnes performances qu'en 2011 et sa période intouchable. Il a remporté l'Australian Open (Grand Chelem), Dubaï (ATP 500), Monte-Carlo (Master 1000) en battant un certain Rafael Nadal en final, et a fait notamment une finale à Wimbledon, perdant contre le Britannique "dans son jardin" Andy Murray. En général, c'est une excellente saison pour le Serbe, qui a réussi à garder sa place de numéro un mondial, même si elle est très menacée en ce moment par l'espagnol. Il a fait une saison à la hauteur de son rang malgré quelques désillusions. A Miami contre Tommy Haas, à Madrid contre Grigor Dimitrov, à Rome contre Tomas Berdych, en ayant mené 6-2 5-2, puis contre John Isner à Cincinnati. Cependant, aucune tâche noire à son tableau de Grand Chelem, où chaque fois il a atteint au moins les demi-finales, et éliminé seulement par des joueurs du même calibre que lui. Il a malgré tout une régularité exceptionnelle, et le battre au meilleur des cinq manches est quasi impossible, même si on sort un match quasi-parfait. 
 
Rafael Nadal lui a eu une année beaucoup plus agitée. Ne pouvant pas participer à l'Australian Open 2013 à cause d'une tendinite au genou (et son fameux Syndrôme de Hoffa), il a du se rattraper à Vina del Mar pour son premier match depuis son élimination à Wimbledon 2012. Il se fit battre par le modeste Horacio Zeballos en trois manches, encore trop juste pour la compétition. Cependant, jamais Rafael Nadal ne rate deux tournois d'affilée, donc il décida de tout gagner jusqu'à Monte-Carlo. Ainsi il se rattrapa en gagnant Sao Paulo (Brésil), Acapulco (Mexique) et Indian Wells en battant Ernest Gulbis, Roger Federer, Tomas Berdych et Juan Martin Del Potro consécutivement. Cela a marqué définitivement son retour au plus haut niveau. Première "vraie" défaite de la saison, la défaite en finale de Monte-Carlo contre son adversaire du jour, le Serbe, encore Novak Djokovic ! Probablement vexé par cette défaite, Rafael Nadal s'est rattrapé sur les trois tournois suivants, gagnant Rome, Madrid et (comme d'habitude) Roland-Garros. Son année a été irrégulière, puisque battu par l'inconnu belge Steve Darcis au premier tour de Wimbledon, on s'attendait à un Nadal meurtri, et comme à son habitude, mauvais dans les USOséries. Il a fait mentir tout le monde encore une fois, en gagnant Montréal et Cincinnati, ce qui l'a propulsé au rang de numéro deux mondial aux dépends d'Andy Murray, et au rang de favori de ce tournoi. 
 
Leurs confrontations
 
Les Djokdal, ce n'est pas ce qui manque, déjà trente-sept confrontations entre les deux meilleurs ennemis du monde, et l'Espagnol, le taureau de Manacor reste devant (malgré 2011), en menant 21 à 15. Les trois dernières confrontations se sont déroulées en 2013 : la première a été remportée par Novak Djokovic à Monte-Carlo (6-0 7-6), la seconde a été remportée par Rafael Nadal à Roland-Garros (6-4 3-6 6-1 6-7 9-7) au terme d'un match épique, et d'un niveau excellent. Le plus beau match cette année entre les deux, alors que Rafael Nadal a remporté la dernière confrontation à Montréal (6-4 3-6 7-6). Leurs face-à-faces ont été marqués par une série fantastique en 2011 (et début 2012) par Novak Djokovic qui a battu consécutivement Rafael Nadal aux finales de tous les plus grands tournois ou presque, Indian Wells-Miami-Madrid-Rome-Wimbledon-US Open-Australian Open. La meilleure série du Serbe aux dépends de Rafael Nadal, mais malgré ça, il est derrière au "head-to-head", Rafael Nadal étant plus régulier dans leurs confrontations. 
 
Leur tournoi respectif 
 
- Rafael Nadal : il a commencé très fort, et a gagné facilement contre Ryan Harrison, en trois manches. Ensuite il a fait face à Rogerio Dutra-Silva, en le détruisant sous le score de 6-2 6-1 6-0. Face à Ivan Dodig, il a aussi gagné en trois manches. Son seul problème lui a été causé par l'allemand Philipp Kohlschreiber, où il a quand même gagné en quatre manches, en perdant le premier set au tie-break, 7-6. Ensuite il a déroulé en quarts de finale contre le tombeur de la légende Roger Federer, Tommy Robredo, en gagnant très facilement. Il a gagné en demi-finale contre la grosse surprise du tournoi, Richard Gasquet, tombeur en cinq sets de Milos Raonic et David Ferrer. Il retrouvera en finale Novak ! 
 
- Novak Djokovic : Il a fait un tournoi similaire à celui de son ennemi préféré. Il a aussi commencé très fort, contre Richard Berankis, le jeune lituanien. Ensuite contre Benjamin Becker et Joao Souza, il a déroulé, assez facilement, malgré un tie-break contre l'allemand qui a arrêté la carrière d'André Agassi. En huitième de finale, il a littéralement explosé le pauvre Marcel Granollers, qui n'a jamais eu la moindre opportunité de se montrer. Contre Mikhail Youzhny, il a eu un peu plus de mal, en laissant un set en route, mais en lui mettant une bulle aussi. Contre Stanislas Wawrinka, il s'en est sorti malgré un niveau de jeu laissant à désirer, en cinq manches, dans un match avec un suspens incroyable. 2-6 7-6 3-6 6-3 6-4 pour Nole. 
 
L'avis de la rédaction
 
Malgré pas mal de temps sur les courts, Novak Djokovic est quand même le numéro un mondial et le joueur à la meilleure récupération du monde. Novak Djokovic a été testé contre Stanislas Wawrinka et un peu contre Mikhail Youzhny alors que Rafael Nadal n'a été testé qu'un tout petit peu contre Philipp Kohlschreiber, et ce ne sera peut être pas suffisant. Ces matchs sont des classiques, et se jouent à un rien, il faudra bien rentrer dans le match pour espérer gagner, d'un côté comme de l'autre, car aucun des deux ne fera de cadeau. Novak Djokovic est sur sa surface, mais Rafael Nadal pourrait l'emporter. Ce sera un match très serré, une finale à ne surtout pas oublier de regarder !