Nadal retrouve la finale, grande première pour Nishikori

En méforme ces dernières semaines Rafael Nadal retrouve des couleurs cette semaine. Qualifié pour la finale le majorquin défiera cette fois Kei Nishikori opposé à David Ferrer en début de soirée.

Nadal retrouve la finale, grande première pour Nishikori
smh.com.au

Nadal convaincant

Touché au dos depuis la finale de l'Open d'Australie et battu en 1/4 à Monte-Carlo puis à Barcelone par ses compatriotes Ferrer et Almagro, Rafael Nadal semble enfin aller mieux. C'est du moins ce que laisse penser les prestastions du majorquin cette semaine à Madrid: des victoires aisées sur Juan Monaco au premier tour puis Jarko Nieminen et une victoire référence sur Tomas Berdych 6/4 6/2. De nouveau opposé à un de ses compatriotes Roberto Bautista-Agut (45ème mondial) Nadal a bien géré. Outre son dos qui semble enfin guéri il semble avoir retrouvé sa qualité de déplacement et son coup-droit qui lui aura rapporté de nombreux points. Le tournant du match se situe au septième jeu du premier set si cher à Jean-Paul Loth. Roberto Bautista-Agut sert alors que le score est à 3-3, le jeu est accroché mais c'est le plus éxpérimenté des deux espagnols qui remporte le set 6/4. On croit alors que le majorquin va dérouler dans le second set: il prend rapidement les devants pour mener trois jeux à rien mais se relâche légérement. Ou plutôt Roberto Bautista-Agut jette ses dernières forces dans la bataille et parvient à recoller à 3-3, visiblement vêxé Nadal met un coup d'accélérateur pour s'imposer 6/4 6/3. Si Nadal disputera sa première finale depuis Miami, Bautista-Agut profitera de sa superbe semaine et de sa premiére demi-finale en Masters 1000 pour se hisser au 28ème rang mondial.

Nishikori bataille

Opposé pour la septième fois de sa carriére au "pou" David Ferrer, Kei Nishikori en a vu de toutes les couleurs pour venir à bout du valencian. Rapidement mené 5/3 Nishikori, vainqueur à Memphis et Barcelone cette année, semble alors emprunté dans ses déplacements peut-être à cause de douleurs au dos qui avaient nécessité l'intervention du kiné lors du quart contre Feliciano Lopez. Il n'en est finalement rien et c'est même David Ferrer qui va le remettre dans le match en commettant des fautes inhabituelles tandis que le nippon se montre agressif notamment au filet. Le premier set set se règle finalement au tie-break et c'est Kei Nishikori qui se montre plus solide 7/6(5)La seconde manche est tout aussi serrée et les deux joueurs semble se diriger vers un nouveau tie-break mais le douzième joueur mondial céde une troisième fois son service au pire des moments et s'incline 7/5.

 Et peine à conclure

Dès l'entame de ce dernier set Kei Nishikori semble avoir bien digéré la perte du second set et s'empare même du service de l'espagnol pour mener 5/3 service à suivre. C'est alors que son bras d'ordinaire si fluide se crispe: Kei Nishikori se procure cinq balles de match mais commet à chaque fois une faute directe, David Ferrer se procure pas moins de six balles de débreak mais loupe également le coche et c'est finalement sur une neuvième balles de match que Nishikori rallie sa premiére finale de Masters 1000. A 24 ans il devient le premier asiatique à atteindre ce stade de la compétition et il fera son entrée dans le top 10 lundi à la 9ème place (premier japonais de l'histoire à ce rang et premier asiatique depuis Paradorn Srichapan en 2003). Aprés ce marathon de 2h55 le japonais devra vite récupérer si il veut défendre ses chances et son invincibilité sur terre cette saison contre Rafael Nadal qu'il n'a jamais battu en six confrontations).

L'affiche de la finale:

Rafael Nadal (ESP/1) - Kei Nishikori (JAP/12): 6/0 (1-0 sur terre battue)

seixième de finale Roland-Garros 2013: 6/4 6/1 6/3.