Classement ATP : Conséquences de Roland Garros

Auréolé de son neuvième titre sur la terre battue parisienne, Rafael Nadal a conservé de quelques points sa place de numéro un mondial, devant Novak Djokovic. Le classement ATP révélé ce matin met en évidence les parcours prestigieux de Monfils, Gulbis et Murray cette année à Roland Garros.

Classement ATP : Conséquences de Roland Garros
Gaël Monfils retrouve les portes du Top 20.

Duel au sommet

Novak Djokovic peut s’en mordre les doigts. En effet, en cas de succès dimanche en finale, le Serbe avait outre l’opportunité de compléter tout d’abord son armoire de trophée avec le seul titre du Grand Chelem qui lui manque mais pouvait également récupérer le trône mondial. Assurément le grand perdant de la quinzaine notamment dans son duel l’opposant au Majorquin, sans évidemment remettre en cause son tournoi plus qu’honorable.

Progressions

Confronté à un « Rafa » indéboulonnable (6-3, 6-2, 6-1), Andy Murray s’est arrêté au cap symbolique des demi-finales qu’il avait atteint face à ce même tenace adversaire lors de l’édition précédente. L’Ecossais a ainsi gagné trois places et se retrouve désormais cinquième. Les Suisses que sont Wawrinka, éliminé à la surprise générale dès le premier tour (6-4, 5-7, 6-2, 6-0), ainsi que Federer, vaincu pour le compte des huitièmes de finale (6-7, 7-6, 6-2, 4-6, 6-3), se maintiennent à la troisième et quatrième place. Ferrer (finaliste l’an passé et battu en quart de finale) et Del Potro (blessé au poignet gauche et indisponible), rétrogradés d’un rang, en payent les conséquences. Demi-finaliste à Roland Garros contre « Nole », Ernests Gulbis poursuit son ascension fulgurante en intégrant aujourd’hui le top 10 pour la première fois depuis l’entame de sa carrière. 

Français

Pourtant en manque de compétition, Gaël Monfils a incontestablement enthousiasmé le public de la Porte d’Auteuil grâce à son quart de finale, logiquement récompensé ce lundi d’un retour au stade des vingt meilleurs mondiaux qu’il n’avait plus atteint depuis près de deux ans. Néanmoins, ces quinze jours n’ont absolument pas été productifs pour la majorité des Français puisqu’ils ont en partie régressé comme en démontre les deux Français les plus réguliers sur le circuit : Richard Gasquet (-1), surclassé par Verdasco au troisième tour mais toujours le mieux classé (6-3, 6-2, 6-3), puis Jo-Wilfried Tsonga (-3, deux tours de moins que l’année dernière), impuissant des rallyes de fond de court proposés par Djokovic en huitième finale (6-1, 6-4, 6-1), respectivement 14e et 17e. 

Classement ATP mis à jour ce lundi 9 juin :

1. Rafael Nadal (Espagnol) : 12 500 points 
2. Novak Djokovic (Serbe) : 12 330 points
3. Stanislas Wawrinka (Suisse) : 5 480 points
4. Roger Federer (Suisse) : 4 945 points
5. Andy Murray (Britannique) : 4 840 points (+3) 
6. Tomas Berdych (Tchèque) : 4 680 points
7. David Ferrer (Espagnol) : 4 190 points (-2) 
8. Juan-Martin Del Potro (Argentin) : 4 125 points (-1) 
9. Milos Raonic (Canadien) : 3 245 points
10. Ernests Gulbis (Letton) : 2 725 points (+7) 
11. John Isner (Américain) : 2 690 points
12. Kei Nishikori (Japonais) : 2 645 points (-2) 
13. Grigor Dimitrov (Bulgare) : 2 435 points (-1) 
14. Richard Gasquet (Français) : 2 355 points (-1) 
15. Fabio Fognini (Italien) : 2 155 points
16. Mikhail Youzhny (Russe) : 1 930 points
17. Jo-Wilfried Tsonga (Français) : 1 775 points (-3) 
18. Kevin Anderson (Sud-africain) : 1 710 points (+2) 
19. Aleksandr Dolgopolov (Ukrainien) : 1 680 points (+2) 
20. Gaël Monfils (Français) : 1 660 points (+8) 
36. Gilles Simon (Français) : 1 135 points (-6) 
40. Nicolas Mahut (Français) : 1 077 points
44. Jérémy Chardy (Français) : 1 015 points (-2) 
46. Julien Benneteau (Français) : 955 points (-1) 
53. Edouard Roger-Vasselin (Français) : 860 points (-2) 
66. Kenny De Schepper (Français) : 723 points (+6) 
67. Benoît Paire (Français) : 715 points (-6) 
77. Stéphane Robert (Français) : 689 points (-3) 
83. Adrian Mannarino (Français) : 640 points (+6) 
92. Paul-Henri Mathieu (Français) : 601 points (-2)