Classement ATP : Conséquences de Wimbledon

Le Top 10 a subit un grand chamboulement. Comme conséquence majeure, Novak Djokovic a repris les reines du classement ATP, ce lundi. À l'image de leur Wimbledon, Raonic, Dimitrov et Cilic font un bond hiérarchique considérable.

Classement ATP : Conséquences de Wimbledon
Ça bouge au niveau des dix premiers chez les hommes.

Victorieux, la veille à Wimbledon, pour la deuxième fois de sa carrière (6-7, 6-4, 7-6, 5-7, 6-4), Novak Djokovic a retrouvé le costume de numéro un mondial, qu'il n'avait plus porté depuis fin septembre 2013, au détriment de Rafael Nadal, pourtant auteur d'une quinzaine nettement plus honorable que l'année dernière. Éliminé par le mètre quatre vingt-onze du jeune crack australien au cap des huitièmes de finale (7-6 [5], 5-7, 7-6 [5], 6-3), le natif de Majorque a en effet effectué un parcours de quatre tours supplémentaires par rapport à la précédente édition (défaite en 2013 au premier tour contre Steve Darcis) et limite ainsi la casse dans son duel l'opposant au « Djoker ». Finaliste malheureux contre le porte-drapeau de la Serbie, Roger Federer remonte quant à lui sur le podium aux depens de son compatriote Stanislas Wawrinka, défait justement en quarts de finale par ce même adversaire (3-6, 7-6 [5], 6-4, 6-4). Le maître des lieux confirme qu'il est de retour tant sur le plan physique que tennistique et accède pour l'occassion à l'une des trois meilleures places depuis juin 2013.

Milos Raonic, vaincu séchement par le Suisse au stade des demis-finale (6-4, 6-4, 6-4), glane trois places pour se placer au sixième rang et est devenu, par la même occasion, le premier athlète canadien à réaliser une telle prouesse dans un tournoi du Grand Chelem. Après avoir atteint le dernier carré au All-England Club, et battu sur sa route par le vainqueur de cette année (6-4, 3-6, 7-6, 7-6), Grigor Dimitrov gagne quatre unités et se retrouve désormais neuvième mondial, niveau qu'il n'avait, jusque là jamais atteint depuis le début de sa carrière. Disparu de la circulation pendant un certain temps auparavant, Marin Cilic poursuit de son côté son ascension fulgurante grâce à ce quart de finale à Wimbledon perdu de justesse face à « Nole » (6-1, 3-6, 6-7 [4], 6-2, 6-2) qui lui permet à noter de franchir de nouveau les portes du Top 20, consécration plus que logique au vue de ses derniers résultats enregistrés. Immense sensation que celle produise par Nick Kyrgios, tombeur notamment de Gasquet ainsi que de Nadal, fait un bond conséquent de 81 marches et pointe dès à présent au 64e rang du classement masculin. Andy Murray, tenant du titre sur ses terres, a été contraint à abandonner sa couronne dès les quarts de finale franchis, suite à sa défaite face au Bulgare, précédemment évoqué (6-1, 7-6 [4], 6-2). Le nouveau protégé de Mauresmo est sans conteste le perdant du tournoi anglais majeur , puisqu'il a conccédé cinq places et se retrouve à la dixième position, son pire rang depuis six ans, ironie du sort, en l'occurence juste derrière son bourreau, soit le compagnon de Sharapova. Déception par ailleurs, pour le demi-finaliste sortant de Roland Garros, quelques semaines plus tôt, Ernests Gulbis, balayé à la surprise générale par Stakhovsky (6-4, 6-3, 7-6 [5]) au deuxième tour. L'imprévisible letton rétrograde de trois rangs et doit subitement sortir du classement des dix meilleurs tennismans mondiaux (13e à l'ATP), faute de n'avoir pas su enchaîner d'autres performances aussi abouties lors d'une compétition capitale peu de temps par la suite. 

Du côté des tricolores, stoppé net en huitièmes de finale par la bombe "Djoko" (6-4, 6-4, 7-6 [5]), Jo-Wilfried Tsonga s'arrête au même tour qu'à la Porte d'Auteuil de Paris contre cet identique concurrent, et ne perd finalement pas de points du fait d'un départ précipité causé par une blessure au deuxième tour de Wimbledon 2013. Pour répercussion, Le Manceau grappille une petite place et se place ainsi à la 16e position. Richard Gasquet reste 14e, toujours en tant que leader du tennis français, malgré son modeste parcours arrêté prématurément dès le deuxième tour par Kyrgios (3-6, 6-7 [5], 6-4, 7-5, 10-8). 

Classement ATP mis à jour ce lundi 7 juillet :

1. Novak Djokovic (Serbe) : 13 130 points (+1)

2. Rafael Nadal (Espagnol) : 12 670 points (-1)

3. Roger Federer (Suisse) : 6 100 points (+1)

4. Stanislas Wawrinka (Suisse) : 5 770 points (-1)

5. Tomas Berdych (Tchèque) : 4 410 points (+1) 

6. Milos Raonic (Canadien) : 3 920 points (+3)

7. David Ferrer (Espagnol) : 3 875 points 

8. Juan-Martin Del Potro (Argentin) : 3 360 points 

9. Grigor Dimitrov (Bulgare) : 3 270 points (+4)

10. Andy Murray (Britannique) : 2 970 points (-5) 

11. Kei Nishikori (Japonais) : 2 780 points (+1)

12. John Isner (Américain) : 2 690 points (-1) 

13. Ernests Gulbis (Letton) : 2 680 points (-3) 

14. Richard Gasquet (Français) : 2 370 points 

15. Fabio Fognini (Italien) : 2 135 points

16. Jo-Wilfried Tsonga (Français) : 1 910 points (+1)

17. Kevin Anderson (Sud-africain) : 1 835 points (+1) 

18. Tommy Robredo (Espagnol) : 1 720 points (+4) 

19. Aleksandr Dolgopolov (Ukrainien) : 1 680 points 

20. Marin Cilic (Croate) : 1 665 points (+9)

21. Gael Monfils (Français) : 1 660 points

35. Jérémy Chardy (Français) : 1 105 points (+7)

36. Gilles Simon (Français) : 1 085 points (+8)

44. Julien Benneteau (Français) : 935 points (+2)

46. Edouard Roger-Vasselin (Français) : 920 points (+4)

59. Nicolas Mahut (Français) : 825 points (-5)

77. Paul-Henri Mathieu (Français) : 643 points (+12)

79. Benoît Paire (Français) : 635 points (-8)

86. Stéphane Robert (Français) : 621 points (-8)

92. Adrian Mannarino (Français) : 600 points (-11)