Goffin et Federer ont souffert

Le public du tournoi de Bâle a eu le droit à deux demi-finales à suspens entre d'un côté le Belge David Goffin (28è) et la révélation du tournoi le jeune Croate Borna Coric (124è) et de l'autre le Bâlois Roger Federer (N°2) et le vétéran Croate Ivo Karlovic (N°31).

Goffin et Federer ont souffert
David Goffin n'a subi que deux défaites depuis Wimbledon pour 43 succès via lalibre.be

Borna Coric rend les armes

Fin de l'aventure à Bâle pour Borna Coric via  lalsace.fr

David Goffin a mis fin, non sans mal, au superbe parcours de Borna Coric à Bâle. 3 sets et 125 minutes de jeu auront été necessaires pour dompter la fougue du tombeur de Rafael Nadal 6/4 3/6 6/3. Malgré un premier service en berne (33%) Goffin est le plus réaliste et converti une des deux balles de break pour remporter le premier set 6/4. Le scénario s'inverse dans le deuxième set Goffin peine sur son engagement (42% de premiers services ) mais se procurent 4 balles de break en agressant la seconde balle de son adversaire. En revanche Coric est injouable dès que son premier service passe (2 points perdus seulement sur 24). Il profite de sa seule occasion pour breaker et recloller à 1 set 1 6/4 3/6. Coric manque à son tour l'occasion d'enfoncer le clou dans la dernière manche mais laisse filer l'occasion et finit par craquer la faute à une première balle plus performante chez le Belge (62% de première balle chacun mais 84% de réussite pour le Belge contre 55% au Croate). David Goffin retrouvera Roger Federer contre qui il s'était révélé au grand public en 1/16è de Roland-Garros 2012.

Roger Federer a tenu le choc malgré les 33 aces d'Ivo Karlovic. Une victoire également acquise en 3 sets 7/6(8) 3/6 6/3 face à l'une de ses victimes préférées. Chacun des deux joueurs aura eu l'occasion de remporter la 1è manche avec au total 4 balles de break effacées grâce à un total de 21 aces dont les 2/3 pour Karlovic. Le Croate de 35 ans continue sur la même lancée avec 13 aces dans le second set et seulement trois points concédés sur son engagement et une seule occasion obtenue et convertie. Le troisième set est à l'avantage de Roger Federer : nullement inquiété sur son engagement (72% de 1ère et 100% de réussite) le Suisse profite de la baisse de régime du service de son adversaire (2/7 derrière la seconde à 28% de réussite). A l'instar du Croate dans la seconde manche le Suisse n'a besoin que d'une occasion pour breaker et rallier sa 11ème finale à domicile (5 victoires, 5 défaites).

businessinsider.com.au