Djokovic a souffert, 25 minutes...

Sacré hier numéro un mondial pour la saison 2014, Novak Djokovic avait à nouveau rendez-vous avec les cours cet après-midi. Face à un Kei Nishikori qui lui a posé des problèmes pendant près d'une demi-heure, le serbe s'impose 6-1, 3-6, 6-0 et valide son ticket pour la finale du Masters de Londres.

Djokovic a souffert, 25 minutes...
Novak Djokovic a beau avoir perdu son premier set dans le tournoi, la qualification suffit à son bonheur. Crédit Photo : AFP

Il n'est pas grand, ne sert pas très fort et n'a pas un coup droit particulièrement puissant : Kei Nishikori n'a pas grand chose à voir avec le prototype du joueur moderne. Ses principales qualités ? Les longs échanges, la variété dans le jeu et la capacité à gagner les points importants. Les mêmes forces qu'un certain Novak Djokovic qui lui valent souvent le surnom -flatteur- de « petit Djoko ». Pour leur cinquième confrontation, les deux hommes avaient la possibilité de prendre le dessus l'un sur l'autre (2-2 avant le match), et l'objectif d'accéder à la finale du Masters.

Nishikori s'est bien battu 

Evidemment, au moment de rentrer sur le court, le numéro un mondial fait office de grand favori mais Nishikori n'est pas du genre à s'avouer vaincu sans jouer. Et heureusement, parce que l'excellent début de match de Novak Djokovic a de quoi déstabiliser. Parfait sur sa mise en jeu, le serbe ne laisse à son adversaire que son premier jeu de service et gagne tout le reste. Avec son énorme qualité de retour, il sanctionne chacune des erreurs du japonais et vire rapidement en tête : 6-1 à l'arrivée.

La deuxième manche semble partie sur le même rythme avec un break d'entrée pour le numéro un mondial mais il concède lui aussi sa première mise en jeu du set : 1-1. Agacé, le serbe se déconcentre un peu et s'en prend même au public, plutôt favorable à son adversaire. Il n'en faut pas plus à Nishikori pour se remettre dans la partie. Plus agressif, plus précis qu'en début de match, il parvient à tenir son service tout au long du set. Le nippon gagne les points sur les longs rallies et breake à nouveau à 4-3. Solide sur sa dernière mise en jeu, il conclut logiquement : 6-3.

Sur sa lancée, Kei Nishikori attaque fort la troisième manche et se procure immédiatement deux balles de break qu'il ne parvient pas à conclure. Face à un joueur de la trempe de Djokovic, ce genre d'erreur ne pardonne pas. Entamé physiquement par sa débauche d'énergie et probablement touché mentalement, le japonais s'effondre. Les jeux défilent et Djokovic déroule : 6-0.

Et maintenant ? 

A 24 ans, Kei Nishikori termine sa saison à la 5ème place du classement Atp. Même si il n'a finalement jamais semblé en mesure de faire tomber Novak Djokovic, il est avant la finale le seul joueur a lui avoir pris un set dans le tournoi. De belles promesses pour la révélation de cette saison aux yeux du grand public.

Quant à Novak Djokovic, il tentera demain de remporter une quatrième fois cette compétition face au vainqueur de l'opposition 100% suisse Federer-Wawrinka. L'opportunité est belle pour le serbe d'assoir sa domination en remportant le Masters qui réunit chaque année les huit meilleurs joueurs de la planète.