Le Big Four du tennis français est-il prêt pour Roland-Garros ?

A un peu plus de deux semaines des internationaux de France à Roland-Garros, il est temps de faire le point sur la forme actuelle des français. On reviendra ici sur le début de saison des 4 meilleurs joueurs français, à savoir Simon, Tsonga, Monfils et Gasquet.

Le Big Four du tennis français est-il prêt pour Roland-Garros ?
Gaël Monfils a prouvé être capable du meilleur à Monte-Carlo

Gilles Simon (13ème mondial, n°1 français)

Après un Australian Open mitigé (sorti au 3ème tour par Ferrer en quatre manches), Gillou a su rebondir rapidement. Il s’est qualifié pour les demi-finales de Rotterdam en sortant Murray, puis a remporté l’Open 13 à Marseille face à Monfils. Ensuite il a tant bien que mal battu Struff (10-8 au cinquième set) en Coupe Davis, victoire derrière laquelle il courrait depuis longtemps et qui lui a fait un bien fou mentalement. Cette semaine il a choisi de ne pas s’aligner à Madrid afin de s’entraîner une semaine de plus sur terre. Il participera à Rome la semaine prochaine pour essayer d’enfin passer le cap des huitièmes. En effet pour les trois premiers Masters 1000 de la saison, le numéro un français s’est incliné trois fois à ce stade de la compétition, dont deux fois contre Ferrer à Miami puis à Monte-Carlo. Ferrer est donc le bourreau de Simon cette saison, qui souhaitera assurément ne pas le voir dans sa partie de tableau après le tirage au sort dans quinze jours.

Jo-Wilfried Tsonga (14ème mondial, n°2 français)

Blessé en début de saison, Jo n’a participé qu’à un tournoi sur dur en 2015. Il s’est ainsi incliné face à Monfils dès le 3ème tour à Miami en deux manches accrochées 6/4,7/6. Défait sur terre par Cilic en huitièmes à Monte-Carlo puis à Barcelone par Granollers dès son entrée en lice, le natif du Mans doit se rassurer dès cette semaine à Madrid, puis à Rome la semaine prochaine. Sans cela il abordera la seconde levée du Grand Chelem sans réelle garantie sur son état de forme. Eliminé aux portes des quarts par Djokovic l’an passé Porte d’Auteuil, Tsonga a pour ambition d’atteindre le dernier carré en 2015. En 2013 il ratait le coche face à Djokovic, qui avait sauvé plusieurs balles de matchs avant de se défaire du Français en quarts.

Gaël Monfils (15ème mondial, n°3 français)

Le début d’année fut loin d’être emballant pour La Monf’, accroché par Pouille au 1er tour à Melbourne puis éliminé par Janowicz au 2ème. Par la suite, demi-finaliste à Montpellier, sorti en quarts à Rotterdam, finaliste à Marseille (sans toutefois battre de top-joueur) et enfin 1/8ème de finaliste à Miami, Gaël n’a jamais rassuré, à l’exception de  deux « belles » victoires, d’abord en trois sets sur Kohlschreiber en Coupe Davis puis face à un Tsonga en reprise à Miami. Depuis le début de la saison sur terre battue, Sliderman est méconnaissable. Il a atteint brillamment le dernier carré à Monte-Carlo, en éliminant Roger puis en terrassant Dimitrov, avant de déjouer face à Berdych. Deux victoires tant rassurantes que faciles, qui prouvent que quand Monfils allie volonté à combativité, il est capable du meilleur.

Richard Gasquet (23ème mondial, n°4 français)

L’ex-futur numéro un mondial du tennis français a démarré sa saison 2015 par un 3ème tour à Melbourne puis un titre à Montpellier lors de l’Open Sud de France. Contraint à l’abandon à Dubaï puis à Indian Wells, le Biterrois a dû se retirer des terrains jusqu’à la semaine dernière. A Estoril son retour fut triomphal, pour un deuxième sacre cette saison, en sortant notamment Almagro, Garcia-Lopez et Kyrgios. Richard a donc empoché le titre lors des deux derniers tournois où il a pu participer sans être gêné par des pépins physiques. Gasquet est donc très enthousiasmant à voir avant Roland-Garros.