L’analyse du tableau de Roland-Garros 2015

Hier matin, Maria Sharapova, tenante du titre chez les dames, a placé les têtes de série du tournoi masculin. Alors que l’épreuve parisienne débute demain, ce tableau offre de nombreuses perspectives. Dans sa deuxième moitié, seul Federer a déjà atteint la finale par le passé.

L’analyse du tableau de Roland-Garros 2015
Djokovic, Murray, Nishikori, ces trois joueurs s'avèreraient dangereux pour l'Espagnol, en quête d'un 10ème titre

Premier quart de tableau : Nadal - Djokovic

Il y avait seulement 25% de chances que cela arrive, mais c’est arrivé. Rafael Nadal et Novak Djokovic pourraient se croiser dès les ¼ de finale à Roland. Le Djoker bénéficie pour y arriver d’un tableau assez facile : Nieminen au 1er tour, probablement Lorenzi au 2ème, et Tomic ou Kokkinakis au 3ème tour ne devraient pas poser trop de soucis au Serbe, plus que jamais au sommet du classement mondial. En huitième de finale il devrait être opposé à Richard Gasquet (tête de série n°20) ou à Kevin Anderson (tête de série n°15).

Rafael Nadal débutera son tournoi face au jeune espoir français de 18 ans Quentin Halys, invité par les organisateurs. Ce coup du sort constitue une by RandomDealApp"> aubaine pour le Francilien, qui n’aurait de toute façon pas pu espérer passer contre la majorité des joueurs. Dès le tour suivant Nadal aura fort à faire avec Almagro, qu’il a déjà sorti en quart à Roland (un match qui a probablement constitué son match le plus abouti Porte d’Auteuil, 6-1,6-1,6-1). Son troisième tour, peut-être face à Mannarino, qui réalise pour l’instant sa meilleure saison à 25 ans, devrait être assez rapide. Ensuite, en huitième, se profilerait soit Grigor Dimitrov, soit Tommy Robredo, deux adversaires jamais évidents à prendre.

Le choc tant attendu entre Nole et le taureau de Manacor aura certainement lieu le mercredi de la deuxième semaine. Le numéro un mondial part favori, mais oublier que Nadal a remporté 9 fois les internationaux de France serait lui manquer de respect, comme l’a souligné hier Maria Sharapova.

Deuxième quart : Murray semble favori, mais il y a du beau monde

Vainqueur récemment de son premier tournoi ATP sur terre battue à Munich puis de son premier Masters 1000 sur terre à Madrid, Andy arrive à Paris plus motivé que jamais sur cette surface qu’il semble enfin apprivoiser. Il débutera son tournoi face à deux adversaires « nés » sur un court en terre battue : Facundo Arguello d’abord, puis le tenace Joao Sousa au deuxième tour. Si Nick Kyrgios le rejoignait au troisième tour, il constituerait by RandomDealApp"> assurément un danger pour l’Ecossais. En huitième de finale le protégé d’Ivan Lendl pourrait retrouver John Isner, David Goffin, voire même Santiago Giraldo.

L’autre moitié de cette partie de tableau semble moins relevée. Les deux matchs de troisième tour devraient opposer Marin Cilic (voire Robin Haase) à Leonardo Mayer et Viktor Troicki (voire Simone Bolelli) à David Ferrer. L’Espagnol devrait donc se qualifier pour les quarts car on imagine mal Cilic revenir, enfin, à son niveau de l’automne dernier, qui l’avait vu triompher à l’US Open.

Troisième quart : Nishikori, Berdych et des outsiders plus ou moins sérieux

Avec Kei Nishikori (vainqueur à Barcelone) et Tomas Berdych (finaliste à Monte-Carlo), cette partie de tableau s’annonce assez resserrée. Le vainqueur du match Paire-Fognini (au 2ème tour) tentera d’aller contrarier le Tchèque au 3ème. En huitième de finale le nouveau membre du top 4 retrouverait Jo-Wilfried Tsonga, si celui-ci ne se laisse pas surprendre par ses modestes adversaires potentiels.

Le Japonais aura lui deux premiers tours très abordables (sans vouloir sous-estimer PHM qui le by RandomDealApp"> rencontrera demain) avant de retrouver Fernando Verdasco au 3ème tour. En huitième de finale il devrait jouer un autre joueur latin, Roberto Bautista-Agut, Juan Monaco ou Feliciano Lopez. Kei semble largement capable de se hisser en quart-de-finale.

Quatrième quart : Les deux Suisses mais pas seulement

Stanislas Wawrinka et Roger Federer pourraient s’affronter dès les quarts, mais on ne parierait pas là-dessus. Stanimal retrouvera probablement son bourreau de 2014 Guillermo Garcia-Lopez au troisième tour. Au tour suivant Ernests Gulbis, s’il retrouve la forme (et la motivation, ce dont on ne doute absolument pas), tenterait de lui barrer la route. Si le Letton ne se réveille pas, et que le dos de Simon ne le laisse pas tranquille, des petits jeunes comme Kimmer Coppejans (vainqueur en junior en 2012) ou Lucas Pouille (français néo-top 100) n’hésiteraient pas à profiter de l’occasion.

Roger Federer n’a pas un tableau évident. Le terrien Granollers au 2ème tour, le serveur Ivo Karlovic au 3ème et Gaël Monfils ou Pablo Cuevas en huitième de finale sauraient tous se montrer dangereux et survoltés face au Maître.

Conclusion

La première moitié de tableau sonnerait presque comme une évidence : Djokovic-Nadal et Murray-Ferrer en quarts. En revanche la seconde, avec Nishikori-Berdych (s’il élimine JWT, ce qui reste probable) et Wawrinka-Federer (qui devra se méfier de Gaël), est beaucoup plus indécise.

Selon moi Nadal devrait rejoindre Murray en demi-finale, Rafa reste le roi Porte d’Auteuil et Andy affiche enfin la même motivation et de bons résultats sur terre battue. Nishikori devrait battre Berdych à l’usure en quart puis s’imposer face à un joueur Suisse (Wawrinka, Federer) ou vivant en Suisse (Monfils) en demi-finale.

Le Japonais pourrait alors devenir le sixième joueur différent à buter sur l’Espagnol en finale. La Decima serait réalisée par le meilleur joueur de l’histoire de la terre battue, Rafael Nadal. Tout cela ne reste bien sûr qu’un maigre pronostic confronté à l’incertitude du sport