Tsonga et Chardy passent, Simon et Monfils pas

Pour le compte du second tour du Masters 1000 du Canada, Tsonga et Chardy passent alors que Simon et Monfils ne passent pas.

Tsonga et Chardy passent, Simon et Monfils pas
Tsonga et Chardy passent, Simon et Monfils pas

Jo-Wilfried Tsonga, tenant du titre du Masters 1000 du Canada, a du batailler pendant 2h25 et trois sets pour rallier les huitèmes de finale. Le Français s'est défait de l'Espagnol Roberto Bautista Agut (5-7, 7-6, 7-5) et affrontera au prochain tour l’Australien Bernard Tomic, tombeur de Marin Cilic : "Ça a été un match intense avec un très bon niveau de jeu pendant trois sets. J’ai tenu ce match parce que j’ai été bon mentalement, j’ai su réagir aux bons moments. Je me suis accroché jusqu’au bout et ça a fini par payé. Je suis content d’en être sorti."

De son côté, Jérémy Chardy a du sauver deux balles de match dans le second set face à l'Argentin Leonardo Mayer pour finir par se qualifier lui aussi pour les huitièmes de finale en remportant cette rencontre en trois manches (4-6, 7-6, 6-2). Il rencontrera au prochain tour Ivo Karlovic, tombeur de la tête de série 8 Milos Raonic : "J’ai gagné parce que dans la tête, j’ai été solide tout au long du match. Quand je menais, je me suis fait remonter puis ensuite je ne concrétisais pas mes occasions… Et il avait pris l’ascendant du match mais j’ai réussi à rester dedans, à me battre, à chercher des solutions et à faire tourner la partie après avoir sauvé deux balles de match au deuxième set."

Si ça passe pour Jérémy Chardy et Jo-Wilfried Tsonga, ça casse pour Gael Monfils et Gilles Simon. Gael Monfils est tombé face au Luxembourgeois Gilles Muller après avoir mené pourtant 4-2 dans le tie-break du troisième set. Une défaite frustrante pour le Français : "Les conditions n’étaient pas facile mais Gilles s’est mieux adapté que moi. Maintenant je vois que j’aurais pu faire un peu mieux mais je n’ai pas été assez bon pour trouver la solution. Dans le tie-break du troisième set, il y a un moment où j’ai été un peu trop défensif, j’ai trop joué le score."

Gilles Simon de son côté est passé à côté de son match face à Mikhail Youzhny. Il s'incline en deux manches (6-1, 6-4) et reconnait la supériorité de son adversaire du jour : "Physiquement, je suis très en forme. Quand il faut courir, faire des points très longs… Au niveau des frappes, en revanche, c’est dur de s’exprimer ici. Mais Mikhail l’a fait de belle manière, avec une grosse prise de risque, en jouant près du filet. Moi j’étais loin d’en être capable."