Nadal bat un Wawrinka fantôme

Après la victoire de Murray contre Ferrer cet après-midi, Rafael Nadal a battu un Stanislas Wawrinka méconnaissable sur le court 6-3/6-2.

Nadal bat un Wawrinka fantôme
AP Photo/Kirsty Wigglesworth

Le Masters de Londres est le dernier grand rendez-vous des huit meilleurs joueurs avant la fin de cette saison écrasée par Novak Djokovic. La question qui est sur toutes les lèvres est « qui peut arrêter Djoko ? » Surtout que le Serbe connaît très bien ce tournoi l’ayant remporté l’an dernier sur désistement de Federer en finale.

C’est une configuration particulière, avec un système de poules et de points. Tous les adversaires du groupe se rencontrent, les deux derniers sont éliminés. En demi-finale le premier du groupe rencontre le second de l’autre groupe et enfin les vainqueurs s’affrontent en finale.

Groupe Stan Smith :

Novak Djokovic

Roger Federer

Tomas Berdych

Kei Nishikori

Groupe Ilie Nastase

Rafael Nadal

Andy Murray

Stanislas Wawrinka

David Ferrer

Hier, Novak Djokovic n’a fait qu’une bouchée du Japonais Nishikori 6-1/6-1, tandis que Roger Federer a battu assez facilement le tchèque Tomas Berdych 6-4/6-2. Cet après-midi, le Britannique Andy Murray s’est logiquement imposé 6-4/6-4 face à David Ferrer devant son public. Il ne restait que le match qui offrait le plus de promesse : Rafael Nadal qui revient en très grande forme face à celui qui a battu Djokovic en finale de Roland Garros : Stanislas Wawrinka.

Wawrinka offre le premier set

Après une lutte à égalité sur les premiers jeux, le Suisse commence à augmenter son nombre de faute directes, sans pour autant que l’Espagnol ait eu a élevé son niveau de jeu. A 3-4 et à la 3e égalité, Nadal met la pression sur le Suisse, qui rate une occasion de remporter son jeu sur une double faute. Le vainqueur de Roland Garros offre une faute directe en coup droit et le break à l’Espagnol, il lâche toute sa frustration sur sa raquette et sort psychologiquement du match. Nadal remporte le 1er set en 37 minutes 6-3.

Nadal n’en demandait pas tant 

Le Suisse n’a pas un moment de répit, car dès le premier jeu du second set il doit déjà effacer 3 balles de break. Mais Stanislas semble vraiment à la limite de la rupture sur chaque point. Il alterne de très bonnes séquences de jeu, notamment pour sauver des balles de break, avec des fautes directes grossières en revers ou en coup droit comme s’il voulait juste en finir avec certains échanges. Il se bat pendant plus de 8 minutes pour remporter sa mise en jeu, et tente de s’accrocher dans le jeu suivant en obtenant même ses 2 premiers balles de break sur le service de l’Espagnol. Le plus bel échange a lieu pour sauver la 2e balle, l’Espagnol a couru pour sauver une amortie et réussi un lobe magnifique en diagonale qui rend fou de rage le Suisse. Nadal sert le poing car il sent qu’il ne faut pas lâcher, et prend le service de son adversaire sur un jeu blanc. le Suisse semble avoir abdiquer. L'Espagnol continue à jouer simplement mais avec justesse et remporte le match 6-3/ 6-2.

Mercredi, Wawrinka rencontrera Ferrer pour le « match des perdants », alors que Nadal défiera Murray. 

Déjà au programme de demain la finale avortée de l’an dernier. Djokovic pourra de nouveau mesurer sa suprématie après avoir reçu le titre officiel de 1er du classement ATP pour la 4e fois en cinq ans à seulement 28 ans. Il sera opposé à celui qui a été doublement récompensé par le public et par ses pairs : Roger Federer.

Le programme de demain :

15h : Berdych / Nishikori

21h : Djokovic / Federer