Constant Lestienne : "Le Top 150 avant la fin de saison"

Auteur d'un très bon début de saison, le jeune français (23 ans) Constant Lestienne est aux portes des 200 premières places mondiales. A quelques jours de faire son entrée au Premier Tour à Roland-Garros, il a accepté de répondre à quelques questions de Vavel France.

Constant Lestienne : "Le Top 150 avant la fin de saison"
Constant Lestienne est en pleine ascension (Crédit : Twitter @Tsobretenis)

Tu as obtenu une Wild Card pour Roland-Garros. Espères-tu plutôt un Premier Tour abordable ou te confronter à un cador du circuit ATP ?

Je dois d'abord penser à ma carrière avant tout. Pour moi, le plus important est de gagner mon Premier Tour. Je préfère donc jouer un mec "jouable" plutôt qu'un Federer, un Nadal ou un Djokovic, même si rien que le fait d'y penser me donne des frissons.

La victoire à Ostrava est-elle celle qui te fallait pour franchir un cap ?

Oui, une victoire dans un challenger, à Ostrava, est un grand cap. Elle m'a donné beaucoup de confiance en moi, et c'est d'ailleurs grâce à elle que je vais pouvoir disputer le tableau final de Roland-Garros.

Quels sont les points de ton jeu que tu cherches à perfectionner le plus ?

Je cherche déjà à perfectionner mon service. Mais le plus important pour moi est de progresser sur la constance, ma régularité, lors des matchs, afin de jouer tous les points de la même manière.

Quel est le joueur de qui tu t'inspires le plus dans ton jeu, et en quoi ?

Je suis fan de Rafael Nadal ! C'est un modèle pour tous, un énorme guerrier qui justement parvient à jouer de la même manière contre n'importe quel adversaire et à n'importe quel moment. On ne lit jamais de négatif en lui. Il est exemplaire et joue tellement bien!!

Après avoir débuté l'année à la 289e place, tu es déjà aux portes du Top 200. As-tu un objectif de classement pour la fin de l'année 2016 ?

En effet, je voulais finir l'année autour de la 200e place mais j'ai revu l'objectif à la hausse. Je me sens capable d'arriver dans le Top 150 désormais.

Contre quel(s) adversaire(s) as-tu rencontré le plus de difficultés cette saison ?

Ce n'est pas une question facile, mais si je devais donner deux ou trois noms, ce serait ceux de David Guez, Maxime Authom ou Grégoire Barrere. Ce sont tous de très bons joueurs contre lesquels j'ai du mal à gagner.