Le Sporting dit "ouf"

Le Nacional de Madère s'incline face au Sporting Portugal 2-1. Réalisations de Diego Capel, Candeias et Rojo.

Le Sporting dit "ouf"
Diego Capel a été l'un des problèmes de Manuel Machado
Sporting CP
2
1
CD Nacional
Sporting CP: Rui Patrício; Miguel Lopes (Viola, min. 78), Tiago Ilori, Rojo, Joãozinho; André Martins (Labyad, min. 68), Rinaudo, Adrien Silva (Schaars, min. 60); Bruma, Van Wolfswinkel, Capel.
CD Nacional: Gottardi; Claudemir, Ghazal (Miguel Rodrigues, min. 45), Mexer, Marçal; Diego Barcellos (Nuno Campos, min. 34), Moreno, Jota (Bruno Moreira, min. 69); Candeias, Rondon, Mateus.
SCORE: 1-0, min. 6, Diego Capel. 1-1, min. 74, Candeias. 2-1, min. 86, Rojo.
ARBITRE: Jorge Ferreira (Portugal)

Il a fallu insister pour faire craquer le club de Madère. Dans son antre de l’Estadio José Alvalade, le Sporting, auteur d’une excellente première période grâce aux percés de Diego Capel, s’est fait peur dans jusqu’à la 86ème minute. C’est la tête de Rojo qui offre les trois points à un Sporting en course pour obtenir une place européenne la saison prochaine.

Sportng pose le pied sur la balle en essayant de percer la défense par les ailes. Il ne faut attendre que 5 minutes pour voir Bruma déborder à gauche et centrer en direction de Diego Capel qui place une talonnade « à la madjer » faisant trembler les filets. Le score est ouvert de la plus belle des manières. Par la suite Adrien Silva ne cadre pas sa tentative tandis que Diego Capel passe près du doublé, accrochant le poteau. Le Sporting est dominateur dans son jardin, la rapide prise d’avantage semble avoir facilité les choses en faveur des locaux. Bruma après dribble puis Rojo de la tête manquent l’occasion de faire le break. Beaucoup d’offensives vertes passent par le flanc droit où Diego Capel ne cesse de déposer son vis-à-vis Marçal, la mobilité d’André Martins est aussi précieuse au club Leonino.

Rojo assure

Rondon trouve deux fois l’opportunité d’égaliser, de la tête puis sur une bonne sortie de Rui Patricio. Sur la seconde période le Sporting CP calme son jeu, les joueurs offensives perdent de leur essence à l’image de Bruma, incapable de placer une accélération. La passivité des Lions est punie par Daniel Candeias, reprenant de volée un centre de Mateus. Un golaço en réponse à Capel. Gottardi est doublement décisif à la 80ème minute, tout seul il repousse les coups de pied de Ricky Van Wolfswinkel puis de Bruma, une énorme occasion pour le SCP conclue par Schaars d’une frappe qui part en sortie de but. Le Sporting se bat pour aller chercher sa victoire, à la 86ème Rojo place un coup de tête ravageur qui ne laisse aucune chance à Gottardi, l’équipe de Jesualdo Ferreira reprend les commandes. Dans le temps additionnel, Bruno Moreira laisse les siens à 10 après une insulte à l’arbitre. Malgré son but, le CD Nacional s’est montré logiquement inférieur au Sporting.